Asia to OZ to Home Sweet Home

3 mois plus tard … Comme veut le proverbe, mieux vaut tard que jamais…

Alors que s’est-il passé depuis mon dernier post. Je vais résumer ça très rapidement et ainsi conclure mon voyage de 6 mois.

Le 3 juillet, j’ai pris un vol de Kuala Lumpur en Malaysie pour me rendre à Sydney en Australie. J’ai fait un vol de nuit et je suis arrivé le matin sur la Gold Coast. J’avais quelques heures avant mon prochain vol pour Sydney alors j’ai eu le temps de faire un petit arrêt à la plage qui était tout près de l’aéroport. Je suis arrivé en après-midi à Sydney.

J’avais réservé au même hostel où j’étais en février dernier, le Eva’s backpackers. Belle petite place et je connaissais quelques personnes qui étaient toujours là. Je n’avais pas grand chose de prévu excepté la conférence Hillsong du 5 au 8 juillet qui se déroulait au Darling Harbour.

Parlant de la conférence, ce fût un moment incroyable. Plusieurs invités étaient présent pour l’occasion dont Jesus Culture, Isreal Houghton, John Maxell, Nicky Gumbel, Jentezen Franklin, Priscilla Shirer et sans oublié la Hillsong team. Quelques highlights pour les intéressés : http://hillsongconference.com/highlights.

   

Après la conférence, j’avais prévu voyager un 3 semaines sur la côte est mais je n’avais sincèrement plus de jus. J’ai lutter avec moi même à savoir si je restais encore quelques temps ou si je retournais à la maison comme prévu le 14 juillet. Après avoir changé d’idées 1000 fois, j’ai décidé de garder mon billet de retour le 14 et de profiter des quelques jours qui me restaient à Sydney. Je n’ai pas fait grand chose de spécial. Relaxer, promener dans la ville, petit tour à Bondie, Manly et un trip dans les blue mountains.

  

J’étais près à rentrer. Après ces mois de nombreux déplacements, c’était le temps de revenir à la maison. Mes amis, ma famille commencaient à me manquer sérieusement. J’étais dû pour les revoir et passer du temps avec eux. Le confort de chez moi me manquait également, mon lit, ma douche, mon frigo, du linge différent, ne pas avoir à pacter et dépacter mon sac à tous les 2 jours, mes instruments de musique, faire du sport, conduire mon auto à 8000 rpm, les déjeuners québécois et j’en passe beaucoup. C’était l’été en plus alors un bon temps pour revenir! Ce que j’ai aimé le plus à mon retour fût les retrouvailles avec mes proches. De grosses boules d’émotions. 6 mois complet de voyage fût assez pour moi. Je ne pense pas avoir été capable 1 an complet sans revenir au pays. Malgré toutes les superbes rencontres faient en voyage, j’avais besoin de passer du temps de qualité avec mes proches. Je prévoyais rester 2-3 mois au Québec, pour l’été, histoire de refaire le plein et ensuite repartir quelque part fin septembre début octobre pour terminer mon année de vacances.

J’ai trippé durant mon 6 mois en voyage. De belles découvertes, de belles rencontres, de bons moments (et des moins bons)… Quel beau trip que je me souviendrai toute ma vie…

Advertisements

Derniers miles en Asie :S …

… mais seulement pour ce voyage!!

27 juin, près d’une semaine avant mon départ pour l’Australie. Cela me donne assez de temps pour visiter Melaka ansi que relaxer et dépenser à Kuala Lumpur!

4 heures de bus entre Singapore et Melaka, incluant le passage à l’immigration. Rendu à la gare d’autobus, j’ai accepté l’offre du propriétaire du backpackers freak hostel pour une chambre pas trop chère. J’ai partagé la chambre de 6 lits avec un anglais et 2 hollandaises. Je suis me suis promené en soirée dans le centre de Melaka ainsi que dans le Chinatown. Melaka me semble une ville très relax avec beaucoup d’histoire.

           

Le lendemain je partais avec les 2 hollandaises et un français qu’elles ont rencontré dans le bus, continuer ma visite de Melaka. Nous avons visité un musée de Sultan, quelques églises,  jardin et centre d’achat. De retour à l’hostel en fin pm, on s’est enligné 2 films bout à bout avant de se rendre au festival portugais qui se déroule une fois à chaque année. On a marché une bonne trotte pour s’y rendre mais ça en valait le coup. Surtout après le bon souper de prawns accompagné d’une bonne Tiger.

Nous nous rendions tous les 4 la journée suivante à la gare centrale pour attraper un bus vers nos prochaines destinations, moi et le frenchie à Kuala Lumpur et les 2 dutchs à Singapore. Nul besoin de réserver pour l’autobus. Tu te pointes la face quand tu veux et tu choisis avec laquelle compagnie tu veux partir. Il y a des départs à toutes les heures. Un gros 12 RM, soit 4$, dans un bus de luxe pendant 2 heures… Hello Orléans Express et Intercar?!

À mon arrivé à la gare d’autobus de Kuala Lumpur, stress = 0. Le système de train est de la bombe et t’amène où tu veux pour pas trop cher. Je partais de mon côté et le frenchie, du sien. J’avais réservé au bird nest  guesthouse, endroit recommandé par mon amie Nancy. Je rejoignais Joris et Saskia de passage également à KL, pour une dernière soirée avant leur départ pour le Sri Lanka le lendemain matin aux petites heures. Le guesthouse est vraiment bien, le monde bien gentil et le proprio, un bon jack pas trop stressé par la vie. J’ai même pu gratter sur une guitt et faire quelques tunes françaises pour les autres nationalités! J’y ai passé 3 nuits en tout. Je n’ai pas visité beaucoup la ville. J’ai fait des runs de monorail histoire de me promener un peu, j’ai marché et fait un peu de magasinage histoire de profiter des meilleurs prix en Asie. Parmi les peu de choses que j’ai vues, les Petrona Towers sont assez impressionnantes!

  

Le 2 juillet, je quittais l’Asie. Pour quelqu’un qui n’était pas certain d’y mettre les pieds, j’y ai quand même passé la majorité de mon temps! Mon plan de départ qui était de passer plus de temps en Australie a quelque peu changé disons… Ça m’a fait quelques choses de partir de l’Asie. C’est tellement un bel endroit où voyager! J’y reviendrai si possible… pour profiter encore des belles places où je suis allé et pour voir ce que je n’ai pas encore vu…

Je retourne maintenant à Sydney, en Australie. J’ai bien hâte ainsi que mes boni-dollars qui pourront se multiplier davantage. L’Australie est ma dernière destination avant mon retour au Québec. Je suis excité à l’idée de retourner chez moi qui approche à grands pas. Voir famille et amis, retrouver le confort de chez soi… Ça me fait drôle également… Des sentiments durs à décrire pour l’instant… On y reviendra éventuellement…

Singapore

Une ville, une île, un pays, qui fait 45 km d’est en ouest et 25 km du nord au sud. La langue officielle est l’anglais. Les 2 principales préoccupations des singapouriens, le food and shopping.

Avant de quitter Taman Negara en Malaysie, j’ai essayé de réserver une chambre dans un guesthouse à Singapore mais tout était complet sur hostelworld.com. Première fois que je voyais ça! Détail important à savoir avant de se rendre à Singapore, il est très préférable de réserver d’avance pour une chambre, surtout pour un jour de fin de semaine où beaucoup de gens sont en vacances! On décide quand même de partir pour Singapore et de trouver quelque chose une fois rendu là.

Il fallait revenir à Jerantut pour prendre le train de 13h45. L’option du bus local fût encore une fois choisie pour partir de Taman Negara. Après 2 heures d’autobus et un peu d’attente à Jerantut, c’était la run de train de jour d’une durée de près de 10 heures! Le train était plein à craquer. Le passage aux douanes s’est très bien passé. Des petites malaysiennes viennent dans le train vérifier nos passeports à Johor Barhu. D’autres personnes embarquent ensuite dans le train. Le train est encore plus complet. Des gens debout tous collés. On traverse la rivière (en train toujours!). On arrive de l’autre côté et on doit tous débarqué avec nos bagages pour le contrôle à Singapore. On retourne dans le train. On parle un peu avec la fille à côté de nous. Elle nous explique que c’est la dernière fin de semaine où le train traverse directement de la Malaysie à Singapore, ce qui explique le huge crowd! On commence à s’inquiéter un peu à savoir où on va dormir le soir. Je commence à être pas mal épuisé et l’idée de me promener dans Singapore à minuit pour trouver une place à rester ne m’excite pas trop trop… Je prie fort! La fille à côté de nous fait quelques appels pour nous trouver une place à rester. Tout est complet. En arrivant à la gare de Singapore, le gros party!! Une masse noire de monde est présente pour voir le dernier train en provenance de la Malaysie. On passe à l’histoire. On marche pour se trouver un taxi. Aucun taxi n’arrête. Je prie encore fort! Après un bon 30 minutes d’attente, une dame vient nous voir nous suggérant un quartier où aller. Un chauffeur de taxi arrête au même moment. Le best taxi driver ever! Il gosse avec son smart phone pour chercher un endroit où aller nous reconduire. On embarque avec lui et il nous parle d’un guesthouse qu’il connait super bien. Il téléphone pour nous, Yes il y a de la place. Il réserve pour nous et nous amène là en 10 minutes. Il débarque ensuite avec nous, vérifier à la réception du guesthouse que tout est okay et jase un peu avec nous avant de repartir. Le guesthouse est vraiment nice! Andrea dit qu’on a eu beaucoup de chance et moi, que Dieu a répondu à la prière :). Anyway, je peux vous dire que j’ai bien dormi en sale!

Je pensais rester  1 ou 2 journées à Singapore avant de retourner en Malaysie. C’est un peu short mais je suis un peu pressé dans le temps avec mon itinéraire pour la Malaysie et mon vol qui part le 2 juillet pour l’Australie. Après une journée hyper remplie le lendemain, j’ai décidé de n’y passer qu’une seule journée. J’ai vu assez de trucs à mon goût. Nous sommes partis le matin se promener sur Orchard Road, coin reconnu pour le shopping. C’était tout près de notre guesthouse « Hang Out @ Mt Emily ».

  

Au bout de cette rue se trouvait le botanic garden. Encore un autre on dira mais celui-ci était particulièrement cool.

    

On prenait ensuite un taxi pour aller dans le Chinatown visiter et manger une bouchée.

     

Après une marche dans les alentours, le MRT (le metro) nous apportait plus au sud au Harbour front.

On reprenait le MRT pour revenir quelques stations avant et avons marché et marché pour finalement se rendre à la Marina Bay.

          

Nous avons terminé la journée dans le secteur « Little India » pour souper. J’entends parler beaucoup de l’Inde de part des gens qui sont allés et ça commence à me trotter dans la tête comme future destination voyage. Je ne me sentais pas prêt au début de mon voyage mais après quelques mois en Asie, je crois que je suis prêt au choc :).

Le lendemain matin, un peu de repos dans un lit confo, free breakfast de la mort, ginger tea sur arab street, bye bye Andrea et bus pour Melaka en Malaysie prévu pour 13h30.

Taman Negara

22 juin, je prenais un taxi à 6h30 qui m’amenait à la station de train près de Kota Bharu soit à Wakaf Baharu. J’avais 6 heures de train à faire pour me rendre à Jerantut, qui est la porte d’entrée principale pour se rendre au parc national de Taman Negara. La route qu’emprunte le train se nomme la « jungle trail ». Les paysages sont magnifiques. Je tenais à faire ce voyage en train par cette route car j’avais lu à quelques endroits que les décors étaient à couper le souffle. Nous avons fait la connaissance de Pato d’Espagne et d’Anna de la Nouvelle-Zélande. Un couple assez funny merci et très sympathique. Nous sommes débarqués les 4 à Jerantut vers 13h30. Nous avions quelques heures à attendre avant de prendre le prochain bus pour aller à Taman Negara. Nous en avons profité pour manger quelque chose et faire plus ample connaissance. Le mini-bus partait à 17h. Pas loin de 2 heures à faire pour se rendre au petit village de Kuala Tahan. Nous nous sommes dénichés une chambre pour 50 RM avec A/C. Le soir nous avons partagé un bon souper en préparant le plan de match pour notre trekking du lendemain.

Taman Negara fait 4343 km carrés. La jungle aurait, parait-il, 130 millions d’années, ce qui ferait d’elle la plus vieille dans le monde. Aucune aire de glace ne l’aurait affecté. Plusieurs animaux habitent Taman Negara. Éléphants, tigres, leopards, rhinos, et plus encore. On y retrouve également la plus grosse fleur du monde. Pour ma part, je n’ai pas vu grand-chose de tout cela. Je ne m’attendais à voir tant d’animaux non plus. Le but premier était de faire un beau petit trekking dans la jungle et de me balancer sur quelques lianes! J’ai eu également une belle expérience avec les leeches qui sont très nombreux dans le parc… Vous savez les petits verres qui vous sucent le sang? Et bien j’ai eu en tout 9 « morsures », petites et plus grosses. Sur les pieds, sur la jambe et sur le ventre. On ne les sent vraiment pas c’est fou. Je m’en suis rendu compte seulement à notre arrivé.

Nous y sommes passés en tout 2 jours. La première journée, nous avons marché un peu plus de 6 heures. Les sentiers ne sont pas toujours évidents! Je peux vous dire que nous avons bien dormi le soir! La deuxième journée fût un peu plus molo, petit marche moins intense et baignade dans une rivière. Et cette fois-ci, pas de leeches!

Quelques photos pour terminer:

Selamat Datang, Malaysie

« Welcome in Malaysia » qu’il me dit avec un beau grand sourire. C’est bien une des premières fois que je reçois un accueil du genre à l’immigration!

J’ai quitté Koh Phagngan en Thaîlande le 18 juin à 17h. Après 2h de traversier, 1h d’autobus, quelques heures d’attente à Suratthani, un train de nuit, j’arrivais à Sunguai Lokok à la frontière de la Thaîlande. Il parait que ce n’est pas l’endroit la plus sécuritaire pour se rendre en Malaysie mais bon, tout a bien été! Contrôle à l’immigration Thai toujours et aussi rapide, petite marche pour traverser la rivière et l’entrée en Malaysie s’est fait en douceur. J’ai partagé un taxi pour me rendre à Kota Bharu avec un gars de Vancouver et un couple retraité d’Australie. Un pilote de profession de 62 ans et une hôtesse de l’air dans la cinquantaine. Très impressionnant de les voir emprunter une même partie de parcours que moi. Après m’être posé quelques questions j’ai décidé de ne pas rester à Kota Baruh pour la nuit et de prendre un taxi négocié à 40 RM pour me rendre directement à Kuala Buset afin d’attraper le dernier bateau pour me rendre au Perhentian islands. J’ai fait 30 minutes dans un petit fast boat où mon dos en a mangé une méchante claque. Pire run de bateau ever pour le haut du corps! Anyway, je suis quand même arrivé saint et sauf à Long Beach où je me suis fait laisser. J’ai rencontré Andrea, une autrichienne, avec qui nous avons « magasiné » un bungalow. C’est au Symphony que nous nous sommes posés. Mon bungalow était loin d’être fameux mais je n’avais pas trop envi de chercher très longtemps. Électricité seulement la nuit, matelas complètement détruit, une colonie de fourmis rouge près de ma tête à mon réveil en feu après mon sac de peanuts que j’ai oublié de rangé et quelques rats qui se promènent la nuit. Une fois mon bungalow trouvé, j’ai posé mon sac et me suis rafraichi aux douches communes où ma mère ne se serait probablement pas approchée à plus de 5 mètres. J’ai rejoint ensuite Andrea pour souper et j’ai mangé mon premier curry Malay, un délice épicé! Je me suis couché assez tôt, fatigué après ce long 24 heures de transport.

 

Le lendemain j’ai changé d’endroit pour dormir.  Je me suis posé au Matahari Chalets, pas mal mieux! La journée fût relativement molo. Plage, baignade en particulier. Les Perhentian Islands (car il en a deux) sont vraiment belles. Super tranquille comme endroit. C’est une place pour les trippeux de diving et snorkeling. Je n’ai toujours pas flanché pour le diving… ça me tente mais en même temps pas tant que ça je dirais. En plus je suis vraiment au bon endroit pour en faire un peu partout pour pas trop cher. Plusieurs personnes avec qui j’ai voyagé jusqu’à maintenant me disent de tenter l’expérience et que je tripperais et que j’en voudrais encore et encore… Anyway, assez de parler de diving, je sens un petit sentiment de culpabilité monter tranquillement 😉

    

Le 21, je quittais déjà l’île pour retourner à Kota Bharu. J’ai partagé la run de bateau, qui a été beaucoup plus smooth que la première, avec Andrea et d’autres « jaseur » d’allemand! Rendu sur la terre ferme, nous avons tous décliné les offres de taxi et avons opté pour le bus local pour revenir à Kota Bharu. Beaucoup moins cher et toujours agréable de se joindre aux locaux! À la station de bus du centre-ville, nous nous sommes tous séparés excepté Andrea qui s’est joint à moi car elle voulait également faire un jungle trekking à Taman Negara qui s’adonnait à être ma prochaine destination. Nous avons mangé au marché où on s’est fait spotter pas à peu près, visité les alentours et terminé la journée au night market avec une bouffe très locale!! J’espérais juste ne pas être malade le lendemain. Je suis resté un peu craintif côté nourriture suite à ce que j’ai attrapé au Laos…

   

Faire du lard, en Thaïlande…

De retour en Thaïlande (on ne se tanne pas de revenir ici!). Je suis arrivé à Bangkok après un vol de nuit de 11 heures. L’avion était presque vide. J’ai pu dormir un peu en m’allongeant sur mes 3 bancs. J’ai continué ma route à Bangkok en prenant le skytrain et une petite run de taxi pour me rendre près de Khao San Road rejoindre mon ami Nancy. J’y suis arrivé vers 14h. Le plan étant de se rendre à Koh Tao, île au sud de la Thaïlande. Nous avons passé l’après-midi à parler de nos aventures, manger, boire un Mango shake et transpirer en innocent tellement il faisait chaud. Joris et Saskia, 2 amis dutch à Nancy rencontrés au Myanmar, sont venus nous rejoindre en après-midi. Ils nous accompagnaient à Koh Tao. Le plan était simple, se trouver un bungalow tranquille sur le bord de l’eau et relaxer. Nous avons pris un bus de nuit à 19h, sommes arrivés à Chumpon vers 4h, avons attendus jusqu’à 7h pour prendre un bateau de 2h qui nous amenait finalement au Pier à Koh Tao. Je peux vous dire que je n’étais pas très fringant et rempli d’énergie lorsque nous sommes arrivés! Les filles se sont gentiment offertes pour aller à la recherche d’un bungalow sous un gros soleil tapant pendant que moi et Joris attendions tranquillement dans un petit spot à l’ombre. C’est avec un petit sentiment de culpabilité que je me suis allongé sur le ciment et me suis fermé les yeux quelque peu…

Après quelques recherches, Nancy et Saskia ont trouvé vraiment un beau spot, en plein ce que nous voulions. Bungalow sur le bord de la mer avec petite baie privée. Nous y sommes restés quelques jours et n’avons pratiquement rien fait. C’était le but, rien faire!! Après mon trip en Europe j’étais épuisé. Nancy voulait également se reposer alors nous partagions le même beat. Nos amis hollandais voulaient relaxer eux aussi mais ont été un peu plus actif que nous! Pour reprendre une citation du blog à Nancy mot pour mot, voici un résumé de notre séjour : « … deux grosses épaves. On a dormi comme jamais. Mangé. Écouté la saison 5 de Dexter jusqu’aux petites heures du matin. Fait du motorbike. Lu. Bu du rhum and coke. Bronzé. Joué du Ukulélé. Fait ami avec le chien. Mis du cutex. Juste moi, pas Alex. Toutes des choses bien difficiles. Remords? Aucun! ». Point.

              

Après ces quelques jours à faire du lard, j’avais prévu partir pour la Malaysie. Je me suis finalement laissé convaincre par les autres membres du quatuor pour aller passer 2-3 jours à l’île juste au sud, Koh Phangan. Pourquoi pas? Nous avons également trouvé un endroit de rêve pour dormir, un autre bungalow sur le bord de la plage mais cette fois-ci avec Wi-Fi. Le gros luxe. C’était au Lee’s Garden, propriétaire super relax et où notre seul voisin au resort était un québécois en voyage depuis 6 ans. Une histoire de fou! Bref là aussi nous avons relaxé, excepté le 16 où nous sommes allés au « Full Moon Party » où environ 15 000 jeunes tous vêtus de fluo festoyaient partout sur la plage sans trop penser au lendemain… Méchante affaire!!

   

Nous nous sommes quittés le 18, alors que Nancy partait pour Bangkok, moi vers la Malaysie et Joris et Saskia restaient encore quelques jours sur l’île.

Eurotrip

Le 25 mai, nous sommes partis de Toulouse en fin d’après-midi et avons pris la route vers San Sebastian dans le nord de l’Espagne. Nous y sommes restés 2 jours. La ville semble super avec une belle petite vibe. Pas mal de surfers et de gens sur leur skate long board. Nous avons dormi dans 2 hostels, le Rogers House et le Enjoys. C’était super agréable et avons fait des rencontres intéressantes. La température le deuxième jour n’a pas été extra mais avec nos rain coat nous avons tout de même pu visiter un peu la ville.

     

Nous avions ensuite une longue route à faire pour nous rendre à Porto au Portugal.  C’était environ 7 heures de route. Nous avons fait un arrêt à Leon en Espagne pour luncher et se dégourdir les jambes.

Nous sommes arrivés à Porto en fin de journée. Nous avions réservés une chambre dans un Guesthouse à Matosinhos, en banlieue de Porto. Belle chambre, reposante et les proprios sont vraiment cool. Après s’être installé confortablement, nous sommes sortis marcher pas trop loin et avons découvert qu’il y avait une fête foraine. Bon timing! On s’y est promené toute la soirée. Le lendemain nous faisons un peu de plage, visitions le centre-ville, mangions un gros repas style brésilien pour moins de 5 euros et marchions sur la plage avant d’aller se coucher.

      

29 mai, nous prenions la route vers un petit village au Portugal pour nous rendre chez la grand-mère de mon ami Jay. Avant cela, nous avons rendu service à un couple de notre Guesthouse en allant porter leur voiture de location. Ils ont eu un petit malentendu avec la compagnie et ils étaient dans l’impossibilité d’aller remettre leur voiture pour 8h am car leur vol partait à 5h. Tout ça à bien adonné car nous avions prévu aller visiter une église baptise portugaise le matin et la compagnie de location de voiture était tout près. Nous avions environ 3 heures de route à faire pour nous rendre chez la grand-mère à Jay. Une chance que nous avions les coordonnées GPS pour nous y rendre car c’était assez profond pour pas dire perdu. Une fois arrivé, c’était la joie de revoir mes bons amis Jay, Christine et Nathan! Moi et Cocotte avons passé 2 jours avec eux. Il y avait la grand-mère et les parents à Jay ainsi que les parents à Christine. Nous avons relaxé, jasé, mangé, bu, bûché du bois et plus… Ce fût 2 jours qui m’ont fait vraiment du bien et qui m’ont fait réaliser comment les gens proches au Québec me manque…

     

Le 31 à 14h, nous prenions la direction vers l’Espagne pour aller rejoindre Sam et Josiane qui arrivaient à l’aéroport de Madrid vers 21h. Nous les avons attendus au terminal 4 pendant près de 2 heures pour finalement réaliser que nous avions regardé le mauvais numéro de vol en provenance de Paris… Leur vol arrivait au terminal 2… merde… 2 heures plus tard, nous étions certain qu’ils n’étaient plus là… Nous sommes quand même allé voir au terminal 1 et 2 au cas où mais pas de Sam et Josi… shoot… On espérait seulement qu’ils étaient rendus à l’hostel que nous avions réservé dans le centre-ville de Madrid. À notre arrivé à l’hostel, ils étaient effectivement là! Yes… c’était cool de les voir!

Après une courte nuit de sommeil, mais qui a fait du bien, nous avons visité Madrid. Le soir nous avons changé d’hostel et avons rejoint James, un gars rencontré à notre hostel à San Sebastian. Nous sommes sortis ensuite prendre un verre pour terminer la soirée.

    

Le lendemain matin nous nous rendions à Barcelone. J’ai entendu parler beaucoup en bien de cette ville alors j’avais bien hâte d’y aller. Nous avons visité la ville et avons marché beaucoup dans le centre-ville et sur le bord de l’eau. Mon coup de cœur fût définitivement la Sangrada Familia, cathédrale désigné par le célèbre Gaudi. La majorité de l’architecture de l’Espagne lui est d’ailleurs attribué. Nous sommes restés seulement 1 journée à Barcelone, ce qui n’était vraiment pas assez… J’aimerais y retourner un jour pour sûr.

   

La prochaine destination était Nice, dans le sud de la France. Nous avons arrêté en chemin en banlieue de Marseille pour dormir. La journée suivante c’était que de la plage à Nice. Sam et Josi ont d’ailleurs pris un méga coup de soleil!

  

On allait ensuite en Italie. Le premier stop fût Genova, où nous y sommes arrêtés pour déguster notre première pizza en Italie. Un pur délice… Nous avions prévu faire le check in à l’hostel à Florence vers 23h. Nous sommes par contre arrivés à 00h30… Le proprio de l’hostel n’était vraiment pas content… De plus, la réservation que nous avions fait sur hostelworld.com n’a pas fonctionné parait-il… il n’avait pas notre réservation. Nous avons insisté un peu en lui montrant la confirmation que nous avions reçue par courriel mais il a commencé à perdre patience… « I don’t give a **** » dit-il… « do you know who I am? Do you know my brother? »…. Euhhhh, non!!! Toi sais-tu je suis qui? Non mais sérieux, 4 jeunes qui ont l’air super fatigué avec leur gros sac sur le dos qui veulent simplement dormir… on cherche tu le trouble tu penses? Anyway, il finit par dépomper et s’excuse… On quitte l’endroit et on cherche un hôtel dans les environs pour dormir. On trouve une chambre pour 2 pour 145 Euros… No deal! On décide finalement de passer notre première nuit dans la voiture… On reprend la route pour s’éloigner un peu de la ville et on se trouve un air de repos sur une autoroute payante. Dormir 4 dans une auto avec tous les bagages c’est pas super. On a bien rit quand même… une belle expérience :). Le lendemain matin, vraiment pas fringant, nous sommes retournés à Florence pour visiter.

     

Venait ensuite le temps de se rendre à Cinque Terre. Un coin de l’Italie vraiment super. Plusieurs petits villages longeant le bord de la mer. Nous y avons passé 1 soirée, 1 nuit et une bonne partie de la journée suivante. Notre guesthouse était vraiment super. Tous les 4 dans une chambre de 6 du style appartement. Nous avons trouvé la meilleure Gelato à Cinque Terre et je dirais qu’on en a presque abusé. Nous sommes en Italie, c’est le temps d’y aller fort sur la pizza et la Gelato!

     

Verona, prochaine destination en Italie. Nous avions réservé une chambre dans un hôtel pour vraiment pas trop cher et à notre grande surprise, la chambre était vraiment bien. Nous avons relaxé en soirée et profité de l’accès Internet gratuit pour faire quelques trucs. Le lendemain matin nous avons visité Verona. Ce n’est pas très gros comme endroit et le tour se fait assez facilement dans un avant-midi. La majeure attraction, le balcon de Roméo et de Juliette.

      

Nous sommes allés ensuite à Milan, mais seulement pour y voir la fameuse cathédrale et manger une bouchée. On y est resté 2-3 heures maximum.

    

Nous avons ensuite repris la route vers la France. Le GPS nous a fait passer par le Mont Blanc. Wow, un méchant beau décor. Le seul truc c’est que traverser le tunnel du Mont Blanc coûte 36 Euros!! On se sera fait ramasser en sale par les routes payantes durant notre trip Europe. Nous sommes arrivés dans la ville de Beauné en soirée. Rien d’intéressant ici. Tout ce que nous voulions c’était de se rapprocher de Paris pour avoir le moins de route à faire le lendemain.

Il ne restait qu’environ 3 heures de route à faire le lendemain. Nous devions rapporter l’auto pour 14h à l’aéroport Charles-de-Gaulle. J’ai laissé mes compagnons de voyage, Cocotte, Josi et Sam à l’hôtel qu’ils avaient réservé près de l’aéroport. Ils passaient le reste de la journée à Paris et poursuivaient leur trip le lendemain vers l’Irlande. Pour ma part, je me rendais ensuite à Charles-de-Gaulle pour porter la voiture et attendre mon vol vers Bangkok prévu pour 19h30.

J’ai vraiment aimé mon trip en Europe malgré que ça été vraiment rush la majorité du temps. On a vu beaucoup de trucs mais nous manquions de temps à chaque fois pour en profiter davantage. Je vois cela un peu comme du repérage pour mon prochain voyage en Europe. J’ai revu plusieurs bons amis du Québec ce qui m’a fait pas mal de bien. Pour mon premier trip en Europe, c’était super! Le mois au complet, incluant tout tout tout (excepté mes billets d’avion) m’a coûté environ 1800$ ce qui est très raisonnable je crois!